Poursuivre en thèse

Conditions générales d’admission

 

Pour s’inscrire en doctorat (de sociologie à l’EHESS), il est nécessaire de :

1- Posséder un master (c’est-à-dire 300 crédits après le baccalauréat) de sociologie, ou un DEA de sociologie, ou un diplôme d’enseignement supérieur délivré après cinq années d’études et complété par une formation suffisante en sociologie ;

2- Présenter un projet de thèse élaboré d’une dizaine de pages, accompagné d’une bibliographie, des documents administratifs requis (titres universitaires, etc.) et de leurs éventuels travaux spécifiques (publications, textes de mémoires, etc.) ;

3- Obtenir l’accord d’un directeur sur ce projet.
Période d’inscription pour le doctorat : du 20 mai au 25 octobre

La directrice ou le directeur de thèse doivent être:

  • Directeurs d’études à l’EHESS (DE)
  • ou doivent être Habilités à diriger des recherches (connu sous l’acronyme de HDR)
    • Directeur-ice de recherche au CNRS
    • Maitre de conference HDR
    • Professeur-e des universités

Il est possible de faire une co-direction avec un HDR et un-e co-encadrant qui n’a pas l’HDR.

Voir notice 2016-2017 sur le site de l’EHESS

https://www.ehess.fr/sites/default/files/pagedebase/fichiers/notice_do ctorat_sociologie_2016-2017.pdf

L’année préparatoire (APD)

L’APD est destinée aux étudiants qui n’ont pas une formation à la recherche en sociologie suffisante et dont le projet n’a pas été retenu. Elle leur permet d’acquérir les compléments indispensables en suivant des séminaires, en faisant des lectures et en entreprenant un travail de recherche. À la fin de l’année préparatoire, les étudiants doivent remettre à leur directeur un texte présentant le bilan de leur travail ainsi qu’un nouveau projet de thèse. Le directeur jugera alors des progrès accomplis par l’étudiant et l’autorisera, ou non, à demander son admission en doctorat. Un nouveau dossier d’inscription devra alors être constitué.

Candidater en tant qu’étudiant-e ayant obtenu leur Master à l’EHESS

Les étudiants qui ont obtenu le Master de sociologie à l’EHESS peuvent se réinscrire avec l’accord de leur directeur en thèse.

Ils doivent remplir la demande d’inscription en doctorat et fournir le projet de recherche et la charte des thèses. Le dossier signé par leur directeur doit être transmis à la formation doctorale pour signature du responsable.

Il est éventuellement possible d’interrompre sa scolarité aussitôt après le Master ; en cours de thèse, la scolarité ne pourra plus être interrompue.

Les demandes d’inscription en doctorat doivent d’abord être acceptées par un directeur, puis transmises avant le 10 novembre au secrétariat de la Formation doctorale qui, après avis du Responsable de la formation, les soumet à la Commission de la scolarité.

ENSEIGNANTS DE L’EHESS RELEVANT DE LA SOCIOLOGIE ET HABILITES A DIRIGER DES THESES

Sont mentionnés uniquement dans cette liste les directeurs d’études et maîtres de conférences de l’EHESS relevant de la sociologie et habilités à diriger des thèses. D’autres chercheurs et enseignants- chercheurs membres de centres rattachés à l’EHESS peuvent être également accrédités à diriger des thèses de sociologie. Se renseigner auprès du secrétariat de la formation ou sur les sites des centres concernés.

PHILIPPE BATAILLE (Directeur d’études, CADIS) philippe.bataille@ehess.fr
Sociologie du sujet vulnérable

GILLES BATAILLON (Directeur d’études, CESPRA) gilles.bataillon@ehess.fr
Sociologie de l’action armée et de la violence, sociologie de l’expérience démocratique (Amérique latine)

CELINE BERAUD (Directrice d’études, CéSor) celine.beraud@ehess.fr
Genre et religion, femmes et religion, féminismes internes aux mondes religieux, mouvements LGBT internes aux mondes religieux, mise en forme rituelle des unions de même sexe, genre et laïcité, mobilisations religieuses « anti-gender » et contre le mariage de même sexe, politisation des questions de genre et de sexualité.
Autre thème : la religion dans les institutions publiques

HAMIT BOZARSLAN (Directeur d’études, CETOBAC) hamit.bozarslan@ehess.fr
Violences au Moyen-Orient. Sociologie politique et historique au Moyen-Orient, Problématiques minoritaires

DANIEL CEFAÏ (Directeur d’études, CEMS-IMM) daniel.cefai@ehess.fr
Sociologie des publics, des mobilisations collectives et des problèmes publics. Histoire des sciences sociales aux Etats-Unis. Méthodologie de l’enquête de terrain. Ethnographie des associations et des ONG

SABINE CHALVON-DEMERSAY (Directrice d’études, CEMS- IMM)
chalvon@ehess.fr
Approches sociologiques de la fiction télévisée, sociologie des médias

FRANCIS CHATEAURAYNAUD (Directeur d’études, GSPR) chateau@msh-paris.fr
Sociologie des risques, sociologie des controverses, formes d’emprise et pragmatique du pouvoir, socio-informatique

ÈVE CHIAPELLO (Directrice d’études, CEMS-IMM) eve.chiapello@ehess.fr
Sociologie économique. Capitalisme, financiarisation et transition écologique

FRANÇOISE DAUCÉ (Directrice d’études, CERCEC) daucef@yahoo.fr
Sociologie des mobilisations et des médias en contexte autoritaire, Sociologie politique de la Russie contemporaine

NICOLAS DODIER (Directeur d’études, LIER-IMM) nicolas.dodier@ehess.fr
Sociologie des dispositifs judiciaires, médicaux et scientifiques. Réparation des situations de malheur, de violence ou d’injustice

IVAN ERMAKOFF (Directeur d’études, CESPRA) ivan.ermakoff@ehess.fr
Théorie de la décision, processus de transition, violence d’Etat

NILÜFER GÖLE (Directrice d’études, CESPRA) gole@ehess.fr
L’islam européen, les mouvements de l’espace public, la culture publique, le genre

MICHEL GROSSETTI (Directeur d’études, LISST) michel.grossetti@ehess.fr

Emergence et dynamique des réseaux sociaux

EVA ILLOUZ (Directrice d’études, CESSP-CSE) eva.illouz@ehess.fr
Sociologie des émotions et de la culture, sociologie du capitalisme

SYLVAIN LAURENS, (Maître de conférences, CESSP) sylvain.laurens@ehess.fr
Sociohistoire de l’Etat, sociologie des élites

CYRIL LEMIEUX, (Directeur d’études, LIER-IMM) cyril.lemieux@ehess.fr
Sociologie pragmatique du changement et des rapports de domination. Controverses et scandales. Usages sociaux et effets politiques d’Internet. Travail journalistique et processus de médiatisation

PIERRE-MICHEL MENGER (Directeur d’études, CESPRA) menger@ehess.fr
Sociologie du travail et des marchés. Sociologie des professions artistiques et scientifiques

PATRICK MICHEL (Directeur d’études, CMH) patrick.michel@ens.fr
Approche politique du religieux. Socio-histoire des relations entre religion et politique

SERGE PAUGAM (Directeur d’études, CMH)
paugam@ehess.fr
Sociologie des inégalités et des ruptures sociales. Les formes élémentaires de la pauvreté. Processus de disqualification sociale. Précarité professionnelle et chômage en Europe. Régulation des Etats providence dans une perspective comparative

EMMANUEL PEDLER (Directeur d’études, Centre Norbert Elias) emmanuel.pedler@univ-amu.fr

Dynamique de la culture. Sociologie historique des institutions artistiques

GISÈLE SAPIRO (Directrice d’études, CESSP-CSE) sapiro@msh-paris.fr
Sociologie des professions intellectuelles. Sociologie de la littérature, Sociologie de la culture, Sociologie historique des sciences sociales

IRÈNE THÉRY (Directrice d’études, Centre Norbert Elias) irene.thery@univ-amu.fr
Sociologie du droit civil contemporain (droit de la famille) : sociologie législative et judiciaire. Sociologie et anthropologie de la famille et de la parenté. Sociologie des normes et des règles en matière sexuelle. Dimension sexuée de la culture et de la société

ISABELLE THIREAU (Directrice d’études, CECMC) isabelle.thireau@ehess.fr
La société chinoise au XXème siècle : formation des normes, sens du juste, légitimités politiques

PHILIPPE URFALINO (Directeur d’études, CESPRA) urfalino@ehess.fr
Sociologie de la décision et de la délibération, Théories de la démocratie

ISABELLE VILLE (Directrice d’études, CERMES) isabelle.ville@ehess.fr
Les sociétés contemporaines à la lumière du handicap

BÉNÉDICTE ZIMMERMANN (Directrice d’études, Centre Georg Simmel)
bzim@ehess.fr
Sociohistoire des catégories de l’action publique : travail, chômage, formation, emploi. Sociologie de la flexibilité, de l’entreprise et des parcours professionnels. Capacités et pouvoir d’agir. Comparaison et histoire croisée

Trouver un financement doctoral

Il existe plusieurs possibilités pour financer son doctorat. La liste ci- dessous n’évoque que les pistes principales. Pour un recensement plus exhaustif, se reporter au site de l’EHESS (rubrique « Financements et professionnalisation ») ou aux guides réalisés par les associations de doctorants (voir par exemple l’ANDES http://financements.andes.asso.fr/, l’IEDU http://www.iedu.asso.fr/)

CONTRAT DOCTORAL DU MINISTERE DE LA RECHERCHE

Le contrat doctoral (anciennement appelé allocation de recherche) est un contrat à durée déterminée de trois ans passé entre le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et un doctorant afin de permettre à ce dernier de se consacrer à ses travaux de recherche pour la préparation de sa thèse.

Ces contrats doctoraux sont attribués chaque année à l’École doctorale qui organise la procédure de recrutement.

Destiné aux étudiants soutenant leur mémoire de Master 2 dans l’année pour les aider à faire leur thèse, ce contrat à durée déterminée est de trois ans ; son montant mensuel brut est d’environ 1 600 Euros, il est incompatible avec une autre rémunération. Le Ministère fixe le calendrier chaque année ; jusqu’à présent il fallait avoir soutenu son Master en juin ou au début du mois de septembre. Les candidats doivent avoir obtenu une mention Très bien au Master 2. Les candidatures sont présentées par leur directeur au jury de la Formation doctorale qui désigne des rapporteurs et qui les classe. Cette déclaration de candidature doit être envoyée au secrétariat au plus tard le 20 juin 2017.

CONTRATS CIFRE

Le dispositif CIFRE associe un doctorant, un laboratoire et une entreprise (ou un organisme public non lié au ministère de la recherche) autour d’un projet. Le doctorant recruté par l’entreprise ou l’organisme public qui a signé la CIFRE travaille le plus souvent à mi-temps pour celui-ci et ne peut toucher un salaire inférieur à 23 484 euros bruts par an. La convention est signée pour trois ans. Le projet de thèse n’a pas nécessairement à être complètement calqué sur la fiche de poste proposée par l’entreprise. La CIFRE suppose une négociation et un dialogue en amont avec l’organisme recruteur sur la place qui sera laissée au doctorant pour mener ses recherches. Pour plus d’informations s’adresser au secrétariat du master ou bien contacter le secrétariat de l’Ecole doctorale: Catherine Redon, bureau 712 B, tél: 01 49 54 23 68

Une importante documentation est également disponible sur le site de l’ANRT : http://www.anrt.asso.fr