Rédaction d’un projet de recherche

Rédaction d’un projet de recherche

Master Genre, politique et sexualité (GPS)

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

Conseils pratiques

 

Pour la rédaction d’un projet de recherche vous devez présenter un texte structuré et cohérent avec une introduction, un développement et une conclusion.

Structure d’un projet de recherche

Introduction

Dans cette partie vous allez présenter synthétiquement votre sujet. Dans l’introduction vous devez :

  • Définir les termes et les sujets sur lesquels vous voulez enquêter. Dans cette partie, vous devez vous plonger dans la littérature scientifique existante sur le sujet : regardez les articles (consultez CAIRN, Persée, Revues.org…) et les mémoires qui ont été faits à ce sujet. Vous devez présenter le sujet, définir les termes qui composent le sujet et expliciter les catégories d’analyse de celui-ci.
    • Conseil : dans la définition de termes faites référence à des articles, des livres ou des ouvrages de référence.
    • Exemple à ne pas faire : citer la définition du dictionnaire Larousse pour définir certains termes comme « pouvoir », « genre », « rapports sociaux »…
  • Présenter une problématique. Vous devez poser clairement une question, avec une formulation simple et explicite. Il est fréquent mais pas obligatoire de présenter la problématique sous forme de question. La problématique va guider votre projet de recherche. Pour cela il est important de réfléchir à la définition termes et à la façon dont vous explicitez les enjeux liés à la problématique.

Dans l’introduction vous devez de définir l’originalité de votre projet de recherche. Par « original », nous faisons référence à un sujet qui n’a pas été traité auparavant ou qui n’a pas été traité à partir du terrain ou des questions que vous soulevez.  Vous pouvez donc enquêter sur un sujet « déjà traité », mais alors cela implique de proposer de nouveaux axes de recherche en réfléchissant à des nouvelles « pistes de recherche » :

Nous vous conseillons vivement de regarder auparavant les recherches existantes dans ce domaine.

Exemple : je veux traiter les problématiques liées aux inégalités de genre dans l’accès aux postes de pouvoir au sein d’un conseil de budget participatif à Paris.

Après avoir regardé sur internet, je remarque qu’il y a déjà une thèse, des articles et même un livre sur le sujet. Je veux quand même travailler sur cette thématique-là. Vous pouvez le faire en essayant de proposer de nouvelles pistes de recherche :

  • Catégorie d’analyse : vous pouvez travailler sur un public particulier en mobilisant une catégorie d’analyse précise, par exemple l’âge, la sexualité, ou la classe.
  • Terrain géographique : en reprenant l’exemple précédent, vous remarquez qu’il n’y a aucune littérature sur le sujet dans le conseil d’un arrondissement de Paris. Vous pouvez proposer d’enquête sur celui-ci ; vous pourrez poser des nouvelles questions liées à ce terrain peu traité.
  • Méthode d’enquête : dans la littérature existante vous remarquez qu’aucune étude n’avait utilisé la méthode ethnographique pour enquêter sur cette thématique. Vous pouvez proposer de « retravailler » avec une nouvelle démarche méthodologique.

Développement : division de votre projet en parties

Nous vous conseillons de présenter votre projet de façon structurée, avec des parties (normalement 2 ou 3), au sein desquelles il y a des sous-parties (2 ou 3). Les parties vous aident à organiser votre texte et vos idées. La structure en parties peut correspondre à une division thématique, géographique, historique…

Dans le développement vous devez également présenter la façon dont vous voulez mener votre enquête. Vous devez présenter votre terrain, les approches méthodologiques et une revue synthétique de la littérature existante sur le sujet.

  • Le terrain : le terrain fait référence à un lieu (physique ou conceptuel) sur lequel vous allez enquêter. Il faut que celui-ci soit explicité. Pour le projet de recherche il faut répondre à la question « pourquoi avez-vous choisi ce terrain spécifiquement et pas un autre ? ».
  • Les approches méthodologiques : analyse quantitative, ethnographie, analyse linguistique, sociohistoire, enquête par entretiens… ? Quelle approche méthodologique pensez-vous qui s’adapte le mieux au terrain que vous avez choisi ? Dans cette partie il faut spécifier le type de démarche envisagée et les motivations qui vous poussent à prévoir cette méthode.
    • Proposez un calendrier prévisionnel pour votre projet de recherche ;
  • Revue synthétique de la littérature* : il s’agit de voir ce qui existe déjà sur le sujet que vous proposez. Faites des recherches par mot-clé sur des sites comme CAIRN, SUDOC, Gallica… et lisez ce qui existe déjà sur la thématique que vous voulez aborder. Regardez la façon dont les auteur-e-s problématisent leurs sujets et faites un état de l’art de la littérature

* Par littérature nous faisons référence aux articles scientifiques, livres, ouvrages de référence, communications…

  • Bibliographie : il faut préciser une bibliographie la plus spécialisée possible. Essayez de reprendre des auteur-e-s qui traitent des problématiques spécifiques sur lesquelles vous voulez travailler. Il est inutile de citer des sources peu fiables ou très générales (Wikipedia, dictionnaires…).
    • Pour la présentation de la bibliographie suivez des formats standards comme le format APA ou MLS en précisant l’auteur-e, le titre, l’année de publication, la ville, l’éditeur…

D’autres conseils

  • Dans le projet de recherche vous pouvez présenter des expériences personnelles qui ont fait que vous vous sentez plus proche de ce sujet d’études. N’hésitez pas à faire le lien entre votre expérience personnelle et le sujet sur lequel vous souhaitez enquêter ;
  • Si vous n’avez pas fait des études sociologiques auparavant, nous vous conseillons de consulter des manuels et des ouvrages de référence pour écrire votre projet de recherche. Voici quelques exemples :
    • Des ouvrages de référence les études sur le genre :
      • Bereni, Laure, Sébastien Chauvin, Alexandre Jaunait, and Anne Revillard, 2012, Introduction aux études sur le genre. 2e édition revue et augmentée. Bruxelles: De Boeck.
      • Clair, I. Sociologie du Genre. Paris: Armand Colin.
      • Rennes, Juliette (dir) 2016, Encyclopédie critique du genre: corps, sexualité, rapports sociaux. Paris: La Découverte.
  • Sur l’enquête de terrain : ex. « La guide de l’enquête de terrain » (Beaud, Weber)
  • Visitez la rubrique « Mémoires GPS » au sein du blog du master et essayez de proposer des sujets qui n’ont pas encore été traités ; 

Sélection de la tutrice ou du tuteur

  • Nous vous conseillons de regarder la rubrique « Tuteurs-ices du master » présente dans le blog, pour choisir votre tuteur-ice. Nous vous conseillons de contacter directement la/le tuteur-ice une fois rédigé le pré-projet de recherche. Vous montrerez ainsi un intérêt et une idée précise sur ce que vous voulez faire et si jamais l’encadrant n’est pas disponible, elle ou il pourra vous diriger vers d’autres tuteurs-ices.
  • N’envoyez pas un mail collectif à plusieurs membres du Conseil Pédagogique du Master (un mail avec en destinataires plusieurs membres du Master). Prenez contact directement avec la personne que vous avez choisie et si au bout de 10-15 jours celle-ci ne vous répond pas, vous pouvez la relancer une fois.
  • Si vous avez reçu une réponse défavorable de la part d’un-e enseignant-e vous pouvez contacter d’autres membres du conseil pédagogique.

Si vous avez de questions précises vous pouvez contacter les moniteurs-ices du Master. Vous trouverez leurs contacts sur le site du Master.