Prix Mnémosyne – Histoire des femmes et du genre

Décerné au mois de janvier de chaque année, le prix Mnémosyne créé par l’Association pour le développement de l’Histoire des femmes et du genre couronne un mémoire de master 2 de langue française d’un-e étudiant-e dont les travaux portent sur l’histoire des femmes et du genre en France ou à l’étranger.

Le mémoire doit avoir été soutenu dans une université française entre le 1er septembre 2014 et le 30 septembre 2016.

Les masters soutenus en  2014-2015 et 2015-2016 sont désormais autorisés à concourir. Cependant les candidat-e-s ne peuvent concourir qu’UNE SEULE fois.

Le montant du prix est de 800 euros, le chèque est remis à la parution du manuscrit. Le ou la lauréat-e s’engage à retravailler son mémoire pour publication aux Presses Universitaires de Rennes accompagné par l’association.

Les résumés des mémoires présentés au prix sont publiés en ligne sur le site de la revue Genre & Histoire, http://genrehistoire.revues.org/.

Adresser les mémoires :

en deux exemplaires papier, avec coordonnées téléphoniques, électroniques et postales + un résumé en deux exemplaires papier (5000 caractères, le résumé seulement sous format papier ET sous fichier Word)

à : Pascale Barthélémy, ENS de Lyon, Site Descartes, 15 Parvis René Descartes, BP 7000, 69 342 Lyon Cedex 07

et en fichiers pdf  (Un fichier mémoire et un fichier pdf) à : Pascale.barthelemy@ens-lyon.fr

avant le 30 septembre 2016

Seuls les dossiers complets seront pris en compte.

http://www.mnemosyne.asso.fr/mnemosyne/prix-mnemosyne/les-modalites/

Appel à candidature – doctorat et enseignement en études de genre à l’Université de Genève

Doctorant-e – Assistant-e (A2) à l’Insitut des Etudes genre de la Faculté des sciences de la société

Date limite pour candidater : 20-08-2016

Description du poste

Le-la candidat-e retenu-e devra assurer des enseignements dispensés à l’Institut des Etudes genre au niveau bachelor et master, encadrer des étudiant-e-s, préparer ou corriger des examens et travaux d’évaluation suivant ses domaines de spécialité et les besoins des plan d’études.

Il-elle devra en particulier assister les Professeur-e-s pour le cours obligatoire de bachelor « Inégalités en tous genre » et en fonction des besoins scientifiques et pédagogiques de l’Institut.

Il-elle s’engage à faire une thèse en Etudes genre sous la direction de la Prof. Delphine Gardey et/ou de la  Dr. Lorena Parini.

Le projet de recherche et la thèse devront porter sur l’une des sous thématiques suivantes :

  • Genre, sexualités, LGBT;
  • Droits des minorités sexuelles;
  • Mobilisations sociales et politiques des minorités sexuelles.

Il-elle s’engage à participer aux activités scientifiques et pédagogiques de l’lnstitut des Etudes genre et au programme doctoral en Etudes genre de la Conférence Suisse Universitaire Occidentale.

Titre et compétences exigés

Le-la candidat-a doit être détenteur-trice d’un master en études genre ou dans une des disciplines des sciences sociales suivantes (sous réserve que le mémoire de master porte de façon substantielle sur des questions de genre et/ou de sexualité dans une perspective de genre) : histoire, sciences politiques, sociologie du droit, anthropologie.

Parmi les qualités particulièrement recherchées :

  • maîtrise de l’enquête de terrain, de l’analyse de données ou de corpus
  • qualités rédactionnelles, maîtrise de l’écriture scientifique et du français
  • compétence en langue anglaise et capacité à lire la littérature scientifique en français et en anglais
  • autonomie dans le travail et capacité de collaboration dans une équipe
  • aisance dans le rapport avec les étudiant-e-s
  • intérêt pour l’enseignement.

Entrée en fonction

1er novembre 2016

Contact

Les candidatures comportant une lettre de motivation, un curriculum vitae, les copies de diplômes universitaires, les relevés de notes bachelor/licence et master/maîtrise et le projet de thèse (2 pages maximum) doivent être déposées exclusivement en ligne en cliquant sur le bouton ci-dessous « Postuler/Apply now ».

Notre système de recrutement en ligne n’accepte qu’un seul document par rubrique. Dans le cas où vous avez plusieurs documents pour une même catégorie, il vous faudra regrouper vos fichiers en un seul.

Les demandes d’informations complémentaires sont à adresser par e-mail à la direction de l’Institut des Etudes genre Delphine.Gardey@unige.ch avec copie au secrétariat de l’Institut:Veronique.Savary@unige.ch

Informations complémentaires

La durée d’engagement est de 3 ans, avec possibilité de prolonger le contrat pour une durée totale maximum de 5 ans, en fonction des disponibilités budgétaires.

La première année constitue une période d’essai au cours de laquelle il peut être mis fin aux rapports de service moyennant le respect d’un délai de résiliation de 3 mois pour la fin d’un mois.

https://jobs.unige.ch/www/wd_portal.show_job?p_web_site_id=1&p_web_page_id=22878

Master de Sociologie générale de l’EHESS – « Mener et retranscrire un entretien sociologique : trucs et astuces »

« Ce billet a été écrit dans le cadre du séminaire de Marion Ink : « L’enquête sociologique par entretiens », donné à l’EHESS en 2015-2016.
La lecture des retranscriptions des entretiens de chacun(e) des étudiant(e)s a permis d’identifier certaines « bonnes astuces » et « petites erreurs » des étudiant(e)s-enquêteur(e)s ».

Plusieurs étudiant.e.s du master GPS ont participé au séminaire « L’enquête sociologique par entretiens ». Pour lire la suite de ce billet méthodologique sur le blog du master de Sociologie générale de l’EHESS : https://mastersociologie.hypotheses.org/3342

Appel à candidature – contrats doctoraux Tepsis

APPEL CONTRATS DOCTORAUX 2016-2017

Le Laboratoire d’Excellence Tepsis (Transformation de l’État, Politisation des Sociétés, Institution du Social) propose 4 contrats doctoraux pour une durée de 3 ans, incluant :
– une mobilité internationale de 6 mois dans une université partenaire ;
– la possibilité d’aides, notamment d’une aide au terrain ;
– la formation TEPSIS à l’interdisciplinarité en sciences sociales avec la participation à au moins 3 séminaires (EHESS, Paris 1) dont celui du directeur de thèse, et un séminaire annuel dans une autre discipline que celle de l’inscription ;
– la participation au réseau des doctorants TEPSIS ;

Éligibilité
Le candidat justifiera d’un Master 2 avec mention Bien ou Très Bien ou mention équivalente pour un diplôme étranger . L’étudiant devra avoir déposé un dossier dans une des écoles doctorales du LabEx (EHESS, Paris-Panthéon-Sorbonne) sous la direction d’un titulaire d’une habilitation à diriger des recherches (HDR) appartenant au LabEx, sur un sujet en rapport direct avec l’un des axes du programme (liste des membres et des axes du LabEx à consulter sur http://tepsis.hypotheses.org). Les candidats inscrits en 1ère année de thèse en 2015-2016 sont admis à concourir, leur recrutement sera cependant suspendu à l’accord du conseil scientifique de l’établissement de rattachement.

Remarque importante : Pour ceux dont le conseil pédagogique de leur formation de master se réunirait pour statuer définitivement après la date de clôture de l’appel d’offre, il sera possible de nous faire parvenir le relevé de notes et la mention définitive jusqu’au 20 septembre 2016 ; à condition d’avoir déposé l’ensemble du dossier dans le délai imparti accompagné d’une mention précisant la date de tenue du conseil pédagogique de la formation.

 

Dossier de candidature
– Lettre de motivation
– Curriculum Vitae
– Mémoire de M2
– Rapport de soutenance de M2
– Relevé des notes du M1 et du M2
– Projet de thèse (environ 10 pages avec bibliographie indicative)
– Lettre de recommandation du futur directeur ou de la future directrice de thèse

 

Date de dépôt de dossiers
Les candidatures doivent être déposées avant le 28 août 2016 à minuit auprès de
 tepsis@ehess.fr et

emmanuelle.glon@ehess.fr
L’
admissibilité donnera lieu à une audition début octobre. Les résultats seront communiqués à la mi-octobre.

Lila Bass – Saisir et interpréter le travail de sélection des manuscrits dans l’édition littéraire

« Lilas Bass est étudiante au sein de la mention GPS du Master de sociologie . Elle propose ici un retour sur un texte préalablement discuté dans le cadre d’un atelier d’analyse de matériaux animé dans le cadre du séminaire « De l’enquête au texte ». Par le recours à des matériaux originaux, issus de cartographies ou de dispositifs de comptage, Lilas objective des formes de division du travail à partir d’une étude fine de l’organisation spatiale des activités dans une grande entreprise d’édition ». 

.

Pour lire la suite de l’article de Lila Bass sur le blog du Master de sociologie générale de l’EHESS : http://mastersociologie.hypotheses.org/3314

Méthodologie – ressources utiles

Quelques ressources utiles pour l’écriture d’un projet de recherche, d’un mémoire, d’une thèse :
 .
 
Sur le blog « Devenir historien-ne » :
 
Sur le blog « Les aspects concrets de la thèse » :
 

Manon Torres / Ouscipo – « La mixité sociale, ça peut être tout et n’importe quoi ! » Retour sur une enquête collective à l’Île-Saint-Denis

« Il nous semble d’autant plus utile de revenir sur une « enquête Ouscipo » que ce type de dispositif est récent et reste en France particulièrement rare. Il s’inscrit pourtant dans une tendance plus générale de la recherche vers un rapprochement avec la société civile, comme en témoignent les conventions CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la Recherche). Tout l’enjeu est dès lors de savoir quelles seront les modalités de ce rapprochement, dont l’on sent qu’il se situe entre deux bornes, deux modèles repoussoirs : les sciences sociales isolées dans leur tour d’ivoire d’une part, la remise en question de l’autonomie du champ scientifique de l’autre ».

Pour lire la suite de l’article dont Manon Torres, étudiante du master GPS, est co-rédactrice :

http://ouscipo.ehess.fr/2016/05/09/la-mixite-sociale-ca-peut-etre-tout-et-nimporte-quoi-retour-sur-une-enquete-collective-a-lile-saint-denis/

 

Caterina Bandini, Victoria Chantseva, Elis De Aquino, Vincent Hugoo, Manon Torres, « La mixité sociale, ça peut être tout et n’importe quoi ! » Retour sur une enquête collective à l’Île-Saint-Denis, Working Paper de l’Ouscipo, n°1, 2016.

Aude Bresson / SOS Homophobie – Enquête nationale sur la bisexualité

« Cette enquête nationale sur la bisexualité est née d’un constat commun à nos quatre associations (SOS homophobie, Act Up-Paris, Bi’Cause et le MAG Jeunes LGBT) : les personnes bisexuelles sont invisibilisées dans la société, parfois même dans les milieux LGBT, et les violences spécifiques qu’ils et elles subissent sont méconnues. Leur orientation sexuelle est souvent vue comme un effet de mode, un état intermédiaire sur lequel il n’est pas nécessaire de s’attarder. Il en résulte une difficulté à définir précisément la biphobie : en quoi se différencie-t-elle de l’homophobie ? Quels sont les préjugés qui entourent encore la bisexualité en 2015 ? »

 

Pour lire la suite de « l’Enquête nationale sur la bisexualité », dont Aude Bresson, étudiante du master GPS, est co-rédactrice :

https://www.sos-homophobie.org/enquete-nationale-sur-la-bisexualite

 

Márcio Aurélio Peres Da Silva – L’exposition «Homosexualité-s» à Berlin

« Trente et un ans après l’exposition « Eldorado – Homosexuelle Frauen und Männer in Berlin (1850-1950) » au Märkisches Museum, la ville de Berlin revisite le monde gay avec une nouvelle exposition, cette fois-ci en la présentant principalement au Deutsches Historisches Museum (DHM), mais aussi au Schwules Museum »
.
Pour lire la suite du compte-rendu d’exposition de Márcio Aurélio Peres Da Silva, étudiant du master GPS :
.

.

Márcio Aurélio Peres Da Silva,  » « Homosexualität_en » («Homosexualité-s»). Deutsches Historisches Museum (DHD) et Schwules Museum, 24 juin-1er décembre 2015″, Histoire@Politique. Revue du Centre d’histoire de Sciences Po, n° 28 / Janvier-avril 2016.